CAREXIL-FR


CAREXIL-FR

CARtas de REpublicanos Españoles REfugiados y EXILiados en FRancia
Lettres de Républicains espagnols réfugiés et exilés en France
 
CAREXIL-FR est un projet de recherche réalisé dans le cadre de l’Atelier de Romanités Numériques de l’Université Paris 8 (Laboratoire d’Études Romanes, EA 4385), en partenariat avec les Archives Nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine et l’EA 369 Études Romanes de l’Université Paris Nanterre. Il fait partie des projets lauréats par l’Université Paris Lumières (2020-2021).
CAREXIL-FR a pour objectif l’édition numérique et l’étude sociolinguistique et historique des lettres écrites par des réfugié-e-s espagnol-e-s interné-e-s dans des camps français à la fin de la Guerre d’Espagne. Ces lettres sont conservées dans les Archives Nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine.
 
Porteures du projet :
 
Marta López Izquierdo (coord.), Université Paris 8, LER
Allison Taillot, Université Paris Nanterre, ER
Mercedes Yusta Rodrigo, Université Paris 8, LER
 
 
Ces lettres, inédites jusqu’à présent, ont été écrites pour la plupart par des femmes, certaines aussi par des hommes, d’âge et d’origine diverses, et sont datées entre février 1939, coïncidant avec la Retirada, quand environ 500.000 personnes quittent le territoire espagnol fuyant l’armée franquiste, et l’été 1940.
Les lettres ont été conservées dans les archives de la CAEERF (Commission d’Aide aux Enfants Espagnols Réfugiés en France), organisation privée reconnue par les institutions françaises et espagnoles en exil, laquelle prêta un soutien actif aux réfugiés espagnols, notamment en apportant de l’aide matérielle (habits, chaussures, nourriture) aux milliers de réfugié-e-s interné-e-s dans des camps de fortune.
Il s’agit de lettres d’appel à l’aide, dans lesquelles les auteur-e-s prennent la plume poussé-e-s par la nécessité. Nous conservons également pour beaucoup d’entre elles la réponse que la CAEERF leur envoya, comportant de nouvelles informations sur la situation que vivaient les familles réfugiées. Le fonds conserve également des lettres en français et en anglais échangées entre les membres de la CAEERF et les institutions françaises (préfets, maires des communes accueillant des réfugiées, collaborateurs divers...) et autres organisations internationales d’aide en France, en Suisse, en Grande-Bretagne...
Ce fonds offre par conséquent un matériel exceptionnel pour l’étude des répertoires linguistiques disponibles parmi les personnes réfugiées, représentatives d’amples secteurs de la société espagnole. Il nous informe également des conditions dans lesquelles s’est produit l’exil et l’accueil de milliers d’Espagnols en France, dont une partie ne retournera jamais dans son pays d’origine. Il nous permet de mieux connaître enfin les réseaux de solidarité qui se mirent en place dans le pays d’accueil. Son édition numérique et son annotation linguistique et historique visent à activer, mieux connaître et favoriser la diffusion d’un patrimoine de l’histoire européenne récente. Enfin, il peut nous aider à mieux comprendre les défis auxquels sont confrontées actuellement les sociétés européennes.
 
· Activités :
 
2019 :
-Conférence/Atelier : TEITOK. Searchable Digital Archives in TEI. Maarten Janssen (University Charles of Prague). 4 / 11/ 2012. Organisé par l’Atelier de Romanités Numériques en collaboration avec la Bibliothèque universitaire de Paris 8. [lien vers annonce sur le site de l’université : https://www.univ-paris8.fr/Conference-atelier-Searcheable-Digital-Archives-in-TEI]
 
2020 :
-Atelier L’archive vivante, Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Sine, 1-2 septembre 2020, avec l’intervention de : Violaine Challéat-Fonck, Mercedes Yusta Rodrigo, Allison Taillot et Marta López Izquierdo.
-Journée d’études internationale Annotation et interaction dans les corpus numériques : le fonds épistolaire de CAREXIL-FR, 4 novembre 2020, avec les ateliers : Du papier à l’écran (numérisation, océrisation et annotation des archives) et Activer l’archive (sur les atlas interactifs d’un fonds d’archive). [Lien vers annonce avec programme : https://www.univ-paris8.fr/Journee-d-etudes-internationale-Annotation-et-interaction-dans-les-corpus]
 
2021 :
-Journée d’études internationale : Le fonds de la CAEERF et l’histoire de l’exil espagnol : clés d’interrogation. Ateliers : 1. Les voix du passé : recréations ; 2. Montrer, monter, démonter l’archive (archive et cinéma). 10 juin 2021.
-Journée d’études internationale/Atelier Le poids de mots, consacré à la problématique de l’analyse linguistique et sociolinguistique des lettres. 10 septembre 2021.
-Colloque international de clôture Epistolâtries. La lettre dans tous ses états. 3 décembre 2021.
 
· Publications liées au projet (2020-2021) :
 
OUVRAGES :
-López Izquierdo, Marta ; Yusta Rodrigo, Mercedes ; Martínez Martínez, Alba, "Nuestros humildes renglones". Cartas de exiliadas españolas en Francia (1939-1940), Saragosse, Institución Fernando el Católico (manuscrit remis à l’éditeur, à paraître en 2021).
 
THÈSES :
- Martínez Martínez, Alba, Las experiencias de las mujeres españolas refugiadas en Francia tras la guerra civil. La construcción de la identidad de “refugiada política”, 1939-1978, Thèse en cotutelle Université Paris 8/Universidad de Granada, date de soutenance : mars 2021.
 
ARTICLES ET CHAPITRES DE LIVRE :
-Bermúdez Sabell, Helena, "Digital tools for semantic annotation", BIL (Bulletin de linguistique et des sciences du langage), 30. Université de Lausanne, 2020 (sous presse).
-Bermúdez Sabell, Helena, “The Diachronic Spanish Sonnet Corpus : TEI and linked open data encoding, data distribution, and metrical findings”, (en collaboration avec Ruiz Fabo, P., Martínez Cantón, C., González-Blanco, E.), Digital Scholarship in the Humanities, 35:4, https://doi.org/10.1093/llc/fqaa035
-Houvenaghel, E. Helena, “Agencia femenina en tránsito : Teresa Gracia y Lisa Fittko en los campos franceses”, dans Nieva de la Paz, Pilar (coord.), Figuras y modelos femeninos : representaciones teatrales desde el exilio republican. Número Monográfico de Estreno XLVI:1, 2020, pp. 13-29.
-Houvenaghel, E. Helena, “Presentation : Spanish Republican Women Exiled in France : Agency and Transnationalism”, dans Spanish Republican Women Exiled in France : Agency and Transnationalism. Special Issue. Impossibilia. Revista Internacional de Estudios Literarios, 20, 2020, (sous presse, parution 30.11.2020).
-Houvenaghel, E. Helena, “Hacia el centro de una refugiada Española en Francia : María Casarès. Carnet de Recherches Hypothèses. Les Editions Universitaires d’Avignon, 2020, Under Peer Review.
-Houvenaghel, E. Helena, “Le recadrage féminin en transit : regards croisés”, in Exil et champ littéraire francophone. Série : Regards sur l’Espagne contemporaine, Presses Universitaires Paris Nanterre (à paraître).
-Houvenaghel, E. Helena, “Confinement in time : 20th-century women refugees’ experiences of transit”, Narratives of Displacement, London Centre for Interdisciplinary Research (à paraître).
-López Izquierdo, Marta, « Francés y español en contacto : itinerarios lingüísticos de los exiliados republicanos en Francia », Boletín Hispánico Helvético, 2020 (sous presse). HAL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03022078
-López Izquierdo, Marta, « Cartas desde los campos : estudio sociolingüístico de las cartas de petición escritas por exiliados republicanos españoles internados en campos franceses », EliES. Estudios de Lingüística del Español, 42, 2020. HAL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03022196
-López Izquierdo, Marta, « En estas tristes líneas. Formes et formules discursives dans les lettres d’exilées espagnoles en France (1939-1940) », Pandora 15, 2020, p. 123-140. HAL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03022108
-Maugendre, Maëlle, "Résister en situation d’internement : les réfugiées de la Retirada (1939-1942)", Plein Droit (revue du GISTI), 126, octobre 2020.
-Taillot, Allison et Lavail Christine, “La voz de las intelectuales en la España del primer tercio del siglo XX”, dans CAPEL MARTÍNEZ Rosa María (ed), Acción y voces de mujer en el espacio público, Madrid, ABADA, 2020, pp. 241-265.
-Taillot, Allison, “La reportrice de guerre dans les écrits de la guerre d’Espagne de Martha Gellhorn, María Luisa Carnelli et Simone Téry”, dans MATTIATO Emmanuel, PELOILLE Manuelle et DARD Olivier (éds.), Correspondants de guerre 1918-1939, Chambéry, Presses Universitaires Savoie Mont Blanc, pp. 237-256 (à paraître).
- Thibaudeau, Pascale, « Dire l’absence et rendre les femmes présentes : les films de Carolina Astudillo », dans Sonia Kerfa, Dario Marchiori, Angélica Mateus Mora (dir.), Quand les femmes filment : le documentaire dans le cinéma ibérique et latino-américain, Binges, Editions Orbis Tertius, à paraître.
-Yusta Rodrigo, Mercedes, « Y a-t-il eu un féminisme antifasciste dans l’Espagne des années 1930 ? », Mouvements. Des idées et des luttes, n°104, 2020, à paraître.
-Yusta Rodrigo, Mercedes, « Femmes d’acier. Les communistes espagnoles et la Federation Democratique Internationale des Femmes (1945-1950)”, Hispania Nova, 18, 2020, p. 599-628. DOI : https://doi.org/10.20318/hn.2020.5118
-Yusta Rodrigo, Mercedes (en collaboration avec Yaakov Falkov), “The ‘Spanish matrix’ : transnational catalyst of Europe’s anti-Nazi resistance”, in Robert Gildea, Ismee Tames (eds.), Fighters across Frontiers ; Transnational resistance in Europe, 1936-48, Manchester University Press, 2020, p. 12-31.