Mercedes Yusta (PR)

Professeure des Universités en Histoire Contemporaine de l’Espagne au Département d’Espagnol de l’Université Paris 8.
 

Domaine

Histoire de l’Espagne contemporaine

 

Contact

[mercedes.yusta@univ-paris8.fr->mailto:mercedes.yusta@univ-paris8.fr]

 

I. Encadrement de recherche

 

Direction de Habilitations à diriger des recherches

  • FERNANDEZ DOMINGO Enrique, La construction de l’Etat nation en Amérique latine. Etude de cas : Chili, 1808-1910. D’une histoire économique à une histoire culturelle du politique. Habilitation à Diriger des Recherches soutenue le 17 novembre 2012 à l’Université Paris 8.
  • BERGES Karine, L’engagement à l’épreuve du genre. Une articulation entre théorie et praxis féministes. Habilitation à Diriger des Recherches soutenue le 17 novembre 2017 à l’Université Paris 8.
  • FREAN Oscar, Idéologies et pratiques de l’anarchisme espagnol : D’une histoire locale à une histoire transnationale. Habilitation à Diriger des Recherches soutenue le 3 décembre 2018 à l’Université Paris 8.

 

Direction de thèses

Thèses soutenues 

  • RAMÓN SOLANS Javier, Usos políticos y nacionales de la Virgen del Pilar en la España contemporánea, 1808-1959. Thèse de 3e cycle en co-tutelle entre les Universités de Saragosse (inscription principale, dir. : Pedro Rújula) et Paris 8 (dir. : Mercedes Yusta). Soutenue le 26 mars 2012 à l’Université de Saragosse.
  • SANZ Anne-Claire, La violence de genre dans les rapports amoureux en Espagne et au Chili (1931-2004). Élaboration discursive d’un problème social et politique dans le contexte dictatorial et post-dictatorial. Thèse de 3e cycle, soutenue le 28 juin 2016 à l’Université Paris 8.
  • CASTRO DEVESA David, Identités de genre et identité nationale à travers l’histoire des corridas de taureaux en Espagne (1805-1975). Soutenue le 19 octobre 2018 à l’Université Paris 8.
  • JAREÑO GILA Claudia, La revue Vindication feminista et le féminisme radical espagnol dans un contexte transnational : actrices, échanges et influences. Co-tutelle entre les Universités de Paris 8 (inscription principale) et Autónoma de Madrid (dir. : Pilar Díaz). Soutenue le 22 novembre 2019 à l’Université Paris 8.

 

Thèses en cours

  • CATALAN Tiphaine, Les Espagnol-e-s dans la Résistance en Limousin :parcours individuels et constructions des identités.
  • GIMENEZ Irène, L’expérience de l’emprisonnement politique à la fin du franquisme dans une perspective de genre. Co-direction : Laurent Douzou, IEP de Lyon (inscription principale).
  • MARTINEZ Alba, Experiencias del exilio desde la perspectiva de género. Análisis comparado de las trayectorias de las mujeres andaluzas en el exilio francés y mexicano, 1936-1978. Cotutelle : Miguel Gomez, Université de Granada (inscription principale).

 

II. Valorisation de la recherche (sélection 2012-2019)

Responsabilités de recherche, direction de projets, participation à d’autres initiatives scientifiques,

Direction et co-direction de projets :

  • 2017-2019 : Co-direction avec Zoraida Carandell (Université de Nanterre) du projet de recherche « Les ‘non-lus’ de la contestation en Péninsule Ibérique, Espagne et Portugal, 1926-2011 », financé par l’Université Paris Lumières. Budget : 60 000 €. 30 enseignants-chercheurs du LER (Université Paris 8), Etudes Romanes (Université Paris Nanterre), Universités de Saragosse, Cadix et Barcelone.
  • 2015-2016 : Co-direction, avec Zoraida Carandell (Université de Nanterre) du projet de recherche « Les espaces-temps de la contestation en Péninsule Ibérique 1926-2014 », projet financé par l’Université Paris-Lumières (5 équipes de recherche des Universités Paris Nanterre, Paris 8, Saragosse, Cadix, Barcelone)
  • Mars 2012-décembre 2013 : Responsable scientifique de la Fédération RING d’études de genre, FR 4210.

Participation à des projets et réseaux internationaux de recherche :

  • 2017-présent : Membre du projet de recherche Política, historiografía y derecho internacional : intercambios internacionales y « superación del pasado » en los siglos XIX y XX, España, Europa y América Latina, (Ministère de l’Economie et de la Compétitivité, Espagne, HAR2016-77292-P, IP : Ignacio Peiró, Universidad de Zaragoza).
  • 2015-2019 : Membre du Projet international Transnational Resistances (1936-1948). IP : Robert Gildea, Oxford University.
  • http://transnational-resistance.history.ox.ac.uk
  • 2012-2016 : Membre du projet de recherche Representaciones de la historia en la España contemporánea : políticas del pasado y narrativas de la nación (1808-2012) (Ministère de l’Economie et de la Compétitivité, Espagne, HAR2012-31926, IP : Ignacio Peiró, Universidad de Zaragoza).
  • 2012-2015 : Membre du réseau de recherche « Red Temática de Historia Cultural de la Política », piloté par l’Université Autónoma de Madrid.

 

III. Publications et interventions scientifiques (sélection 2009-2019)

OS : Ouvrages scientifiques (y compris les éditions critiques et les traductions scientifiques)

· Auteur
  • Mercedes Yusta, Madres Coraje contra Franco. La Unión de Mujeres Españolas en Francia, del antifascismo a la Guerra Fría (1941-1950). Madrid, Cátedra (col. « Feminismos »), 2009, 328 p.
· Editions critiques
  • Danièle Bussy Genevois, La democracia en femenino. Feminismos, ciudadania y género en la España contemporanea. Textos reunidos por Françoise Crémoux y Mercedes Yusta. Zaragoza, Prensas Universitarias de Zaragoza, 2017.

· Chapitres de livres
  • « 1944. De la liberación de París a la ‘reconquista de España’ », dans Historia Mundial de España, bajo la direccion de Xosé M. Nuñez Seixas, Destino, 2018, p. 797-803.
  • « Hommes et femmes dans la résistance antifranquiste en Espagne (1939-1952) : l’impossible mixité », dans Laurent Douzou, Mercedes Yusta (dir.), La Résistance à l’épreuve du genre. Hommes et femmes dans les résistances antifascistes en Europe du Sud, 1936-1949, Presses Universitaires de Rennes, 2018, pp. 121-138.
  • « Mujeres para después de una guerra mundial. La Federación Democrática International de Mujeres, empoderamiento femenino a comienzos de la guerra fría (1945-1951) », in Henar Gallego, Carmina García Herrero (eds.), Autoridad, poder e influencia. Mujeres que hacen historia, Barcelona, Icaria, 2018, pp.129-155.
  • « Las mujeres en el Partido Comunista de España : la estrategia internacional (1921-1951) », in Adriana Valobra, Mercedes Yusta (eds.), Queridas Camaradas. Historias iberoamericanas de mujeres comunistas, Buenos Aires / Madrid, Miño & Davila, 2017, p. 45-70.
  • « La historiografia de la guerrilla antifranquista : debates y combates », in Escrituras de la resistencia armada al franquismo. Sous la direction de Marie-Claude Chaput, Canela Llecha Llop y Odette Martinez-Maler. Presses Universitaires de Paris Nanterre, 2017, pp. 27-47.
  • « La guerre civile espagnole (1936-1939) » in Jordi Canal, Vicent Duclert (eds.), La guerre d’Espagne. Un conflit qui a façonné l’Europe, Paris, Armand Colin, 2016, pp.
  • « ¿”Miseria de la teoría” ? La historiografía de la guerrilla antifranquista, en busca de un marco teórico », in Ignacio Peiro, Carmen Frias (ed.), Políticas del pasado y narrativas de la nación en la España contemporanea, Prensas Universitarias de Zaragoza, 2016, pp. 119-144.
  • « The strained courtship between antifascism and feminism : From the Women’s World Committee (1934) to the Women’s International Democratic Federation (1945) », in Mercedes Yusta, Xavier Tabet, Hugo García, Cristina Climaco (eds.), Rethinking Antifascism, 1922-1945 : History, Memory and Politics, 1922 to the Present, Berghahn Books, 2016, pp.167-184.
  • « Con armas frente a Franco. Mujeres guerrilleras en la España de posguerra », in Mercedes Yusta, Ignacio Peiró (dir.), Heterodoxas, guerrilleras y ciudadanas. Resistencias femeninas en la España moderna y contemporanea, Saragosse, Institucion Fernando el Catolico, 2015, p. 171-191.
  • « Introducción : Género y resistencias en España », en Mercedes Yusta, Ignacio Peiro (dir.), Heterodoxas, guerrilleras y ciudadanas. Resistencias femeninas en la España moderna y contemporánea, Saragosse, Institucion Fernando el Catolico, 2015, p. 7-13.
  • Karine Bergès, Mercedes Yusta, « Introduction. Femmes et politique, le genre de l’engagement », in Résistantes, militantes, citoyennes. L’engagement politique des femmes, sous la direction de Karine Bergès, Diana Burgos-Vigna, Mercedes Yusta et Nathalie Ludec, Presses Universitaires de Rennes, 2015, pp. 7-15.
  • « Du familial au politique. Engagements féminins dans la guérilla antifranquiste en Espagne (1936-1952) », in Résistantes, militantes, citoyennes. L’engagement politique des femmes, sous la direction de Karine Bergès, Diana Burgos-Vigna, Mercedes Yusta et Nathalie Ludec, Presses Universitaires de Rennes, 2015, pp. 89-102.
  • « Identidades múltiples del exilio femenino : la Unión de mujeres españolas en Francia », in Maria Llombart Huesca (ed.),Identidades de España en Francia. Un siglo de exilios y migraciones (1880-2000), Granada, Comares, 2012, p. 91-112.
  • « La cultura política comunista española durante la guerra civil y el primer franquismo : ¿una religión laica ?” in Danièle Bussy Genevois (coord.), La laicización a debate (siglos XIX-XX), Zaragoza, Institución Fernando el Católico, 2011, p. 349-374.
  • « Recuperación de la memoria histórica. La récupération de la mémoire historique dans l’Espagne actuelle » in Yves Hamant (dir.), Après un régime d’oppression : entre amnésie et catharsis, Presses Universitaires de Paris Ouest, 2011, 127-138.
  • « La construcción de una cultura política femenina desde el antifascismo (1934-1950) » in Ana Aguado, Teresa Ortega (dir.), Feminismos y antifeminismos. Culturas políticas e identidades de género en la España del siglo XX, Valencia, PUV, 2011, p. 253-281.
  • « L’exili de les dones antifeixistes : la Unión de Mujeres Españolas a França » in Jordi Font Agulló (dir.), Reflexionant l’exili. Aproximació a l’exili republicà : entre la història, l’art y el testimoniatge, Barcelona, Afers (col. Recerca y pensament), 2010, pp 91-107.
  • « Conclusiones », in Sophie Baby et Olivier Compagnon (coords.), Violencia y transiciones políticas en el siglo XX. Europa del Sur - América Latina, Madrid, Publicaciones de la Casa de Velázquez, 2009, p. 257-264.
  • « ¿Por qué decimos memoria histórica cuando queremos decir memoria ? », enCarlos Forcadell (ed.), Razones de historiador. Magisterio y presencia de Juan José Carreras, Zaragoza, Institución Fernando el Católico, 2009, p. 161-164

ACL : Articles dans des revues internationales ou nationales avec comité de lecture

  • Jorge Marco, Mercedes Yusta, « Irregular War, Local Community and Intimate Violence in Spain, 1939-1952”, European History Quaterly, Vol. 49(2), 2019, pp. 231-249.
  • « Hombres armados y mujeres invisibles. Género y sexualidad en la resistencia antifranquista (1936-1952), Ayer. Revista de historia Contemporanea, n° 110, 2018, pp. 285-310.
  • « Le premier franquisme ‘vu d’en bas’ : résistance armée et résistances quotidiennes, 1939-1952 », Vingtième Siècle. Revue d’histoire, n° 127, juillet-septembre 2015, pp. 231-244.
  • « El pasado como trauma. Historia, memoria y ‘recuperación de la memoria histórica‘ », Pandora. Revue d’études hispaniques, n° 12, 2014, pp. 23-42.
  • « Las mujeres en la cultura antifascista española : una visión desde el género (1934-1950) », Anuario IEHS 28, 2013, pp. 227-247.
  • « Construyendo el género más allá de la nación : dimensión nacional e internacional de la movilización de las mujeres antifascistas (1934-1950) », in Ana Aguado, Mercedes Yusta (coord.), « Genre et Nation dans l’Espagne contemporaine », dossier des Mélanges de la Casa de Velazquez, 42 (2), 2012, p. 105-123.
  • « ¿’Memoria versus justicia’ ? La « recuperación de la memoria histórica » en la España actual », Amnis [En ligne], 2 | 2011, mis en ligne le 27 octobre 2011. URL : http://amnis.revues.org/1482
  • « Réinventer l’antifascisme au féminin : la Fédération Démocratique Internationale des Femmes et le début de la Guerre Froide », Témoigner entre histoire et mémoire. Revue pluridisciplinaire de la Fondation Auschwitz, nº 104, Dossier « L’antifascisme revisité. Histoire – Idéologie – Mémoire », 2009, p. 91-104.
  • « Vierges guerrières et mères courage : le panthéon des communistes espagnoles en exil », Clio. Histoire, Femmes, Sociétés, nº 30 : « Héroïnes », 2009, p. 99-117.
  • « Género e identidad política femenina en el exilio : Mujeres Antifascistas Españolas (1946-1950) », Pasado y Memoria. Revista de Historia Contemporánea, nº 8, 2009, p. 143-164.

 

C-INV : Conférences données à l’invitation du comité d’organisation dans un congrès national ou international

 

  • 12/09/2012 : Participation à la table ronde « La internacionalización de la historiografía española : Carencias y desafíos », Colloque International Claves del mundo contemporaneo. Debate e investigacion. XI Congreso de la Asociacion de Historia Contemporanea, Granada (Espagne).
  • 24/06/2013 : Conférence « Trayectorias de mujeres antifascistas españolas, de la II Republica a la Guerra Fria », I Colloque International Género y trayectorias antifascistas, Universidad de La Plata (Argentine).
  • 20/10/2016 : Conférence « Mujeres para después de una guerra mundial : la Federacion Democratica Internacional de Mujeres (1945-1951) », XVIII Colloque International de l’Asociacion Española de Historia de las Mujeres (AEIHM), Université de Saragosse (Espagne).
  • 23/6/2017 : Conférence « The Mauser and the Pen. Short Novel : Between Popular Genre and Revolutionary Practice (1900-1949) », Vth International Conference Facets of XXth Century. Literature and Revolution, Lomonosov Moscow State University.


 
Télecharger CV Complet

 

 

 

 

 

 

 

Dernière mise à jour le 01/11/2019