Vous êtes ici : Accueil > 2019-2020. Atelier doctoral. « (...)
  • 2019-2020. Atelier doctoral. « Genre et féminismes dans les Amériques latines (...)

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Atelier doctoral

    « Genre et féminismes dans les Amériques latines »

    EHESS – Paris 8

    2019-2020

    3ème édition

     

    affiche

     

    programme

     

    Présentation de l’atelier doctoral

     

     L’atelier doctoral « Genre et Féminismes dans les Amériques latines » est un atelier bimensuel qui aura lieu tous les 1er et 3e lundi du mois au Campus Condorcet et à l’Université Paris 8. Organisé par des masterant·e·s, des doctorant·e·s et des docteur·e·s travaillant sur le genre et les féminismes, il se veut un espace de rencontre, de discussion et de débat visant à mettre en lumière les problématiques propres aux Amériques latines ainsi qu’à visibiliser les réflexions théoriques provenant de cette région. Il cherche à promouvoir les échanges entre les théories féministes hispanophones et lusophones, à faire dialoguer entre elles les pensées « latines », « ladines », afro, indigènes (indígenas)… à faire résonner les réflexions nées dans d’autres espaces et contextes avec celles du sous-continent qui nous occupe.

     

     Cela fait plusieurs décennies que les études de genre se développent dans les Amériques latines. Leur émergence, évolution et déploiement ne saurait cependant se comprendre sans les processus de violence politique et retour à la démocratie ayant marqué la fin du XXème siècle dans une vaste partie de la région. L’histoire des mouvements de femmes et des féminismes latino-américains est quant à elle plus ancienne, et comporte de multiples formes et pratiques. Si le mouvement féministe est indubitablement international, il émerge et s’enracine dans des contextes sociaux, politiques et économiques particuliers et se constitue en consonance avec des traditions théoriques et des pratiques militantes locales. Les féminismes latino-américains ont leurs propres voix et leurs propres voies. Nés dans des contextes marqués par des cultures et des sociétés autochtones, par l’esclavage, par la colonisation, par leur position périphérique dans le système capitaliste…, ils se sont structurés de façons diverses. Ils ont des dynamiques et des chronologies propres – même s’ils sont débiteurs des échanges et contacts avec d’autres traditions épistémologiques et militantes.

     

     Nos séances porteront ainsi sur des propositions qui mobilisent des approches intersectionnelles, post et décoloniales : comment la race, la classe et le genre s’articulent-ils et se sont-ils articulés dans les différents contextes latino-américains ? Comment ces articulations ont-elles été pensées (ou pas) par les mouvements sociaux, par les artistes, par l’université ? Comment les questionnements décoloniaux et postcoloniaux nous aident-ils à penser autrement cette région ? Nous chercherons par ailleurs à problématiser la catégorie même d’« Amérique latine » : en quoi cette catégorie est-elle pertinente ? Invisibilise-t-elle l’importance des influences indígenas et afro ? Existent-ils des « féminismes latino-américains » ? Quelles spécificités ont les groupes et les mouvements des espaces géographiques généralement compris comme « latinos » ? Comment l’histoire particulière de chaque territoire a-t-elle constitué différents régimes de sexualité et de genre, dans le croisement des rapports de race et de classe ?

     

      L’atelier doctoral GeFemLat cherche à rassembler des chercheur·se·s (de tous les niveaux), des artistes et des activistes dans le but de faire dialoguer différents types de savoirs situés. L’atelier est ouvert à tout public, aucune inscription au préalable n’est requise. Une attestation d’assistance peut être octroyée.

     

    POUR PLUS D’INFORMATION 

     

     

    Le comité d’organisation :

    María Elvira ÁLVAREZ GIMÉNEZ, docteure de l’Université Panthéon-Sorbonne (Mondes Américains)
    Gabriela DEL SALTO, doctorante (CRESPPA-GTM, Paris Nanterre)
    Lizbeth GUTIÉRREZ, masterante (Paris 1)
    Alejandra PEÑA MORALES, doctorant·e (LEGS, Paris 8)
    Yolinliztli PÉREZ HERNÁNDEZ, doctorante (IIAC, EHESS-INED)
    Tania ROMERO BARRIOS, doctorante (LER, Paris 8)
    Izadora XAVIER DO MONTE, docteure de l’Université de Paris 8 (CRESPPA-GTM)

     

    PROGRAMME 2019-2020

     

    Séance 1

    4 novembre 2019

    18h-21h

    Paris 8 : 2, rue de la liberté 93200

    Salle MR002

     

    FEMMES RURALES EN MOUVEMENT *

     

    Projection du film documentaire Mulheres Rurais em movimento (VOSTFR)

    Débat avec Veronica SANTANA, coordinatrice du MMTR-NE (Movimento da Mulher Trabalhadora Rural do Nordeste)

    Discutante : Izadora XAVIER, docteure en sociologie (Université Lille 2, Cresppa-GTM)

     

    +Pot sororidaire*

     

    Séance 2

    18 novembre 2019

    18h-20h

    Campus Condorcet : Bâtiment Sud, 12, rue des Fillettes, Aubervilliers (Métro Front Populaire)

    Salle 0.033

     

    TECHNOLOGIES BIOMÉDICALES ET AVORTEMENT AU BRÉSIL

     

    Mariana PITTA LIMA, doctorante en santé publique (Université Fédérale de Bahia - UFBA / Séjour de recherche - EHESS)
    Discutante : Virginie ROZÉE, HDR, chercheuse à l’INED (UR14 - Santé et droits sexuels et reproductifs)

     

    Séance 3

    2 décembre 2019

    18h-20h

    Campus Condorcet : Bâtiment Sud, 12, rue des Fillettes, Aubervilliers (Métro Front Populaire)

    Salle 0.033

     

    CONFIGURATIONS DE GENRE ET MOBILISATIONS SOCIALES LGBTQIF+

     

    Ana Carolina FREIRES FERREIRA,doctorante en sociologie (Université de Bordeaux, CED)
    Paula ALEGRIA, doctorante en anthropologie sociale (Université de Sao Paulo PPGAS/USP - CRBC/EHESS)

     

     

    Séance 4

    16 décembre 2019

    18h-21h

    Paris 8 : 2, rue de la Liberté 93200

    MR002

    (en espagnol)

     

    GÉNERO, SEXUALIDAD Y MIGRACIÓN (I) : DECONSTRUIR LA CATEGORÍA DE « MIGRANTE ECONÓMICO » *

     

    Paulina SABUGAL, docteure en sociologie (Département de Sciences Politiques et Sociales, Université de Pisa, Italie)

     

    Lizbeth GUTIÉRREZ SAUCEDA, master GPS (EHESS) et masterante en Chargé d’études économiques et sociales CEES (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

     

    +Pot sororidaire*

     

     

    Séance 5

    20 janvier 2020

    18h-20h

    Campus Condorcet : Bâtiment Sud, 12, rue des Fillettes, Aubervilliers (Métro Front Populaire)

    Salle 0.016

     

    FÉMINISMES À LA RENCONTRE D’AUTRES MOUVEMENTS SOCIAUX : LES FARC EN COLOMBIE ET LE MOUVEMENT ÉTUDIANT AU CHILI

     

    Carla RODRIGUEZ, masterante en sciences politiques (IHEAL)
    Mélina GAUTRAND, doctorante en anthropologie (EHESS, CEMS)

     

     

    Séance 6

    03 février 2020

    17h-19h

    Campus Condorcet : Bâtiment Sud, 12, rue des Fillettes, Aubervilliers (Métro Front Populaire)

    Salle 0.016

     

    REPRÉSENTATIONS TRANS EN LITTÉRATURE ET SUR SCÈNE : BUGS DANS LES CATÉGORISATIONS

     

    Olga GONZALEZ, docteure en sociologie (URMIS)

     

    Paul FORIGUA, doctorant en anthropologie sociale (EHESS, IIAC)

     

     

    SÉANCE 7

    17 février 2020

    18h-20h

    Campus Condorcet : Bâtiment Nord, 15, rue Waldeck Rochet, Aubervilliers (Métro Front Populaire)

    Salle 0.010

     

    RETOURS SUR LES PARCOURS D’EXILÉES CHILIEES. DE L’UNITÉ POPULAIRE À LA TERRE D’ASILE

     

    Yvette Marcela GARCIA,docteure en sociologie (Université de Strasbourg, DynamE)

     

    Discutante : Belén ROJAS SILVA, docteure en sociologie, coordinatrice et enseignante au CLACSO

     

    Séance 8

    02 mars 2020

    18h-20h

    Campus Condorcet : Bâtiment Nord, 15, rue Waldeck Rochet, Aubervilliers (Métro Front Populaire)

    Salle 0.010

     

    QUELLE PLACE POUR LES RÉSEAUX SOCIAUX DANS L’ENGAGEMENT FÉMINISTE ET LA DÉFENSE DE DROITS HUMAINS ?

     

    Alexia VALLENAS WIESSE, masterante en Études sur le Genre - Sociologie (EHESS)

     

    Flavia TIJERINO PEREZ, doctorante en études hispaniques et études de genre (Université Toulouse II Jean Jaurès, CEIIBA)

     

     

    Séance 9

    16 mars 2020

    18h-20h

    Campus Condorcet : Bâtiment Nord, 15, rue Waldeck Rochet, Aubervilliers (Métro Front Populaire)

    Salle 0.010

     

    L’ART COMME ARME FÉMINISTE DANS LE CHILI CONTEMPORAIN

     

    Flora LAFFORGUE, doctorante en Histoire de l’art (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, HiCSA)

     

     

    SÉANCE SPÉCIALE

    23 mars 2020

    18h-20h

    Campus Condorcet : Centre des Colloques, Place du Front Populaire (Métro Front Populaire)

    Salle 50

     

    STRATÉGIES LITTÉRAIRES FÉMINISTES ET PRATIQUES ARTISTIQUES QUEER EN ARGENTINE

     

    Thérèse Courau, MCF au département d’Études hispaniques et hispano-américaines (Université Toulouse II Jean Jaurès, CEIIBA)

     

     

    Séance 10

    20 avril 2020

    18h-20h

    Campus Condorcet : Centre des Colloques, Place du Front Populaire (Métro Front Populaire)

    Salle 50

     

    FÉMINISMES POPULAIRES : FEMMES ZAPATISTES ET ENGAGEMENT DE FEMMES IMMIGRÉES DANS LES BIDONVILLES CHILIENS

     

    Ophélie PARENT, doctorante en anthropologie sociale (EHESS, CéSor)

     

    Marianne MARTIN, masterante en sociologie/anthropologie (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis)

     

    Co-organisé avec le séminaire « Genre, féminismes et mobilisations collectives »

     

     

     

    Séance 11

    04 mai 2020

    18h-20h

    Campus Condorcet : Bâtiment Nord, 15, rue Waldeck Rochet, Aubervilliers (Métro Front Populaire)

    Salle 0.010

     

    CORPS ET ESPACE : QUESTIONNER L’IDENTITÉ « LATINA »

     

    Alejandra BELLO-URREGO, post-doc en études de genre et en études culturelles(Universidad de los Andes, Colombia/CRESPPA)


    Mylène MAURICRACE,
    doctorante en histoire (EHESS, Mondes Américains/CIRESC)

     

     

    Séance 12

    18 mai 2020

    18h-21h

    Paris 8 : 2, rue de la Liberté 93200

    Salle MR002

     

    GENRE, SEXUALITÉ ET MIGRATION (II) : PERSONNES LGBTQI+ ET TDS DU SUD DANS LE NORD GLOBAL*

     

    Sara TILLERA, doctorante en sociologie (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, CRESPPA-GTM)

    Winer GARCIA, APD Sociologie (EHESS, IRIS)

     

    +Pot sororidaire*

     

     

    *On invite les assistant.e.s à apporter, si possible, des choses à boire ou à manger pour partager un moment convivial après la séance.

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page