Vous êtes ici : Accueil > Présentation
  • Présentation

  • EA 4385
    LABORATOIRE D’ETUDES ROMANES


    Responsable : Pascale Thibaudeau. Adjoint : Enrique Fernández Domingo.
     
     

    Le Laboratoire est organisé en axes de recherche qui couvrent les pays de langues romanes (Amérique Latine, Espagne, Italie, Portugal) à partir de plusieurs champs disciplinaires : histoire, littérature, linguistique, arts dans un sens large.

     

    Les langues romanes sont le ciment de notre unité de recherche comme autant de ramifications d’une histoire commune, qu’elle soit linguistique, culturelle ou artistique. Elles sont le plus grand dénominateur commun des différents projets et axes de recherche en ce qu’elles sont constitutives de la culture, de la littérature, de l’histoire et des arts, qui sont au cœur du LER et des formations de l’UFR Langues et Cultures Etrangères. Si l’étude scientifique des langues est réservée à la linguistique, le travail sur la langue et le travail de la langue intéressent l’appréhension des textes, des documents et des œuvres en langue originale, la traduction dans toutes ses modalités, et toute forme d’analyse textuelle. Enfin, le projet « Romanités Numériques », porté par une linguiste, concerne l’ensemble du laboratoire et possède une ambition fédératrice.

     

    Différents projets ont été définis à l’intérieur des nouveaux axes et pourront donner lieu à des approches transversales autour, par exemple, des espaces et territoires urbains, des imaginaires militants, de la temporalité des œuvres, de la question de la norme et de la divergence...

     

    La circulation entre les axes sera favorisée par des objets de recherche communs envisagés selon des perspectives et à partir de méthodologies différentes. La mémoire des passés violents, les phénomènes de hantise, la langue du politique, les savoirs alternatifs intéressent autant l’histoire, les sciences politiques et la sociologie que la littérature, les arts visuels ou de la scène.

     

    La traduction est intégrée dans plusieurs projets des nouveaux axes : depuis la discipline historique, depuis la littérature et la traductologie avec une véritable réflexion théorique sur l’acte de traduction, ou encore depuis la linguistique et les humanités numériques.

     

    Le Laboratoire d’Etudes Romanes est engagé dans de nombreux partenariats et réseaux nationaux et internationaux  :

     

    Quelques exemples en France :

    • EUR ArTeC,
    • Nouveau Collège d’études politiques (NCEP),
    • projets financés par la ComUE Université Paris-Lumières,
    • réseau LIRICO,
    • collaborations avec l’UMR IHTP,
    • l’EHESS,
    • l’ENS de Lyon (UMR 5206 Triangle),
    • l’INHA
    • et de nombreuses universités françaises...

     

    A l’international, quelques exemples de collaborations en Europe, en Amérique Latine, aux Etats-Unis :

    • Projets de recherche : Lire le contemporain (2013-2015) et Avatars de la tradition contemporaine (2017-2019) avec les Universités de Gand et de Louvain-la-Neuve (Belgique)
    • Projet ECOS-Sud (2018-2021) : Vitrines nationales et stratégies étatiques de communication lors des commémorations des Centenaires et Bicentenaires des indépendances en Amérique du sud (Argentine/ Chili/ Uruguay/ Paraguay / Bolivie/ Pérou/ Équateur/ Colombie)

    • Programme de recherche international sur la traduction avec l’Université de Padoue ; collaboration au programme de recherche Rinascimento veneto e Rinascimento europeo

    • Projet de recherche Transnational Resistances (1936-1949), Oxford University (2015-2018)

    • Convention avec l’équipe CEFID (Centre d’Estudis sobre les Epoques Franquista i Democràtica), Universitat Autonoma de Barcelona (2012 – présent)

    • Réseau REMIGRE (migrations et exils), Université de Coimbra

    Etc.

     

    Le rayonnement international du LER se traduit également par le nombre important de collègues étrangers invités, de cotutelles et de codirections de thèses.

     

    Enfin, la formation est au centre du fonctionnement du laboratoire. Outre les séminaires doctoraux, toutes nos activités sont ouvertes aux doctorants et aux doctorantes, mais également aux étudiant-e-s des différents Masters adossés qui y participent régulièrement. La politique incitative à destination des étudiant-e-s de licence sera renforcée, en collaboration avec les formations de l’UFR Langues et Cultures Etrangères, afin de favoriser l’articulation avec la recherche dès les premières années d’études.

     

    Contacts :

     
     
     
     
    (Dernière mise à jour le 07/01/2019)