Vous êtes ici : Accueil > Soutenances de thèse de Doctorat > 21/11/2017. Soutenance de thèse de (...)
  • 21/11/2017. Soutenance de thèse de Ana Cristina PEREIRA BRAZ

  • Soutenance de thèse de Ana Cristina PEREIRA BRAZ

    en Études Portugaises, Brésiliennes et de l´Afrique Lusophone et en Sciences du Langage

     

    sous la direction de Maria Helena ARAÚJO CARREIRA et de Maria Aldina DE BESSA FERREIRA RODRIGUES MARQUES intitulée :

     

     

    L´ironie dans le discours parlementaire portugais : degrés d´implicitation, indices linguistiques et stratégies discursives

     

    Le mardi 21 novembre à 14 :30h, salle D143, Université Paris 8, Vincennes-Saint-Denis (métro ligne 13, Saint-Denis Université).

     

    Le jury sera composé de :

    • Maria Helena ARAÚJO CARREIRA, Professeur des Universités, Université Paris 8 – Vincennes - Saint Denis
    • Maria Aldina DE BESSA FERREIRA RODRIGUES MARQUES, Professeur (« Professora Auxiliar »), Universidade do Minho (Portugal)
    • Maria Graça DOS SANTOS, Professeur des Universités, Université Paris Nanterre
    • Isabel Margarida DUARTE, Professeur (« Professora Associada »), Universidade do Porto (Portugal)
    • Jacqueline PENJON, Professeur des Universités, Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle
    • Isabel ROBOREDO SEARA, Professeur (« Professora Auxiliar »), Universidade Aberta (Portugal)

     

    RÉSUMÉ

    Le sujet de cette recherche est l´analyse sémantico-pragmatico-discursive de l´ironie dans le débat parlementaire portugais. Nous étudions plus particulièrement les degrés d´implicitation de la critique ironique, les indices, les fonctions et les stratégies discursives de l´ironie. Notre approche théorique interdisciplinaire permet de couvrir la pluralité des formes d´expression de l´ironie dans notre corpus, et elle comprend des concepts opératoires émanant notamment : de la théorie des actes de langage (Austin 1962 et Searle 1969 et 1979) ; des maximes conversationnelles de Grice 1975 ; de la perspective antiphrastique de l´ironie (Kerbrat-Orecchioni 1980) ; des théories de la polyphonie linguistique (Ducrot 1984) et de la politesse verbale (Brown & Levinson 1987 et Kerbrat-Orecchioni 2005 et 2010), ainsi que des études sur l´argumentation (Amossy 2000). La première partie de ce travail est consacrée à la caractérisation du discours parlementaire portugais et à l´analyse critique de certaines études sur l´ironie. Dans la deuxième partie, nous étudions les diverses formes de manifestation de l´ironie dans notre corpus, établissant trois grandes classes d´ironie à partir des différents degrés d´implicitation du jugement ironique ; nous y dégageons également les indices d´ironie les plus fréquents. Dans la troisième partie, nous nous penchons sur les principales fonctions et stratégies discursives qui sous-tendent l´utilisation de l´ironie dans le genre discursif en question. Cette démarche nous a permis d´envisager l´ironie comme un mécanisme linguistico-discursif de nature axiologique, visant la disqualification d´autrui, au service de l´argumentation et de la persuasion.

    MOTS-CLÉS : discours politique, discours parlementaire, portugais européen, ironie, argumentation, persuasion, agressivité verbale.

     

    Word - 174.7 ko
    Invitation soutenance de thèse Ana Cristina Braz